Histoire

L'ADEP, anciennement Association d’Entraide des Polios et Handicapés a été fondée en 1957  pour permettre aux personnes lourdement handicapées et notamment insuffisantes respiratoire de sortir de l'hôpital et de choisir en fonction de leur pathologie le retour à domicile avec des aides humaines et techniques, ou l'hébergement dans un établissement spécialisé.

L’ADEP a joué un rôle significatif dans l'évolution de la législation en faveur des personnes handicapées.

Elle a toujours défendu l’idée d’une participation active de la personne en situation de handicap à toutes les décisions et processus qui la concernent, comme elle l'a fait par le passé avec les journées d'études sur l'accessibilité du logement en 1964 qui ont été à l'origine de certaines dispositions de la loi du 30 juin 1975, le colloque Handicap et Droit en 1983 et celui sur l'évaluation du préjudice corporel dans les pays de la Communauté en 1988 qui est à l'origine d'évolutions de la jurisprudence française et a apporté une contribution aux travaux des compagnies d'assurances européennes sur ce thème.

Ces éléments constituent aujourd’hui les grands principes de la loi du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale et médico-sociale qui repose sur une évaluation des besoins et des attentes des personnes handicapées, de la loi du 11 février 2005 qui promeut l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Le service d'aide à domicile, ADEP Assistance, pionnier du traitement de l’insuffisance respiratoire à domicile, a joué un rôle significatif dans l’évolution des lois, des pratiques et des mentalités en faveur d’une prise en charge globale des maladies chroniques en intégrant la dimension de la santé et la dimension de la qualité de vie. 

Ce service a développé une approche globale conjuguant des interventions d’une haute technicité pour compenser l’insuffisance respiratoire, sous contrôle médical, et la préoccupation constante d’être à l’écoute de chaque personne qui s’y trouve confrontée, en lui proposant tous les supports psychologiques et sociaux dont elle peut avoir besoin.

Le développement de ce service et l'inscription de la distribution de l'oxygène médical à la liste des produits et prestations de santé, ont rendu nécessaire son transfert vers une structure industrielle capable d'accompagner son développement tout en préservant la qualité des prestations offertes aux usagers en décembre 2010.

L’ADEP a été très souvent précurseur dans la mise en œuvre d’établissements et services adaptés à l’accompagnement de personnes en situation de handicap et notamment :

avec le projet d'intégration en habitat ordinaire de personnes en situation de handicap lourd dès 1973 sur la ville de Montereau,

avec la mise en place d'un dispositif d'habitats regroupé avec accompagnement social sur Puteaux devenu Service d'accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) du Vieux Lavoir depuis 1994, et la résidence Amaryllis à Roanne,

avec la participation active à la mise en place d'établissements à double tarification, en prémices à la circulaire de 2006 organisant les établissements d'accueil devenus Foyer d'Accueil Médicalisé (FAM),

avec la mise en place dès 1993 de dispositifs d'accueil de jour pour cérébro-lésés (trauma-crâniens),

avec le centre d'insertion pour cérébro-lésés puis la Maison d'accueil spécialisée (MAS) de Garches en 1998.

 

Accueil  |  Contact